Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 21:27
Loi El Khomri : l’UNSA interpelle les parlementaires
Loi El Khomri : l’UNSA interpelle les parlementaires

http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 12:04

L’UNSA a édité un 8 pages « spécial » pour expliciter les enjeux du projet de loi El Khomri : les avancées, les points à améliorer, les mesures inacceptables.


L’UNSA et les fédérations qui la composent s’engagent dans un plan d’action durant l’examen parlementaire.

Agir avec l’UNSA
Agir avec l’UNSA
Agir avec l’UNSA
Agir avec l’UNSA
Agir avec l’UNSA
Agir avec l’UNSA
Agir avec l’UNSA
Agir avec l’UNSA

http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 13:17

L’UNSA a déjà obtenu des évolutions pour rééquilibrer un projet de loi qui était très défavorable aux salariés. Ces avancées ne suffisent pas ! C’est pourquoi, l’UNSA continue à agir en mettant la pression sur les parlementaires.

Loi El Khomri : pour que ça bouge encore, l’UNSA fait des propositions

http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 22:03
Position de l'UNSA Transport pour le 31 mars 2016

http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 12:28

/!\ Veuillez également prendre connaissance de la note de service 83/13. /!\

 

La loi (Article L1324-7 du Code des transports) impose les modalités de grève.
 


COMMENT SE DECLARER GREVISTE


Un salarié doit se déclarer gréviste 48h avant le jour de grève choisi.

Rappel - Grève : mode d'emploi

Comment lire le tableau ?

 

Je décide de faire grève un jeudi, je regarde la colonne "si je veux faire grève le", et je prends la ligne du "jeudi", ensuite, je continue sur la même ligne, et on me dit que je dois "respecter 48 heures", soit, le mercredi, et le mardi, et en définitif, je dois donc me "déclarer gréviste" le lundi (avant 23h59).

 


COMMENT ANNULER SON BULLETIN DE GREVE

Un salarié qui renonce à participer à une grève doit en informer l’employeur au plus tard 24 heures à l'avance.

Rappel - Grève : mode d'emploi

Comment lire le tableau :

 

Vous vous êtes déclaré gréviste pour un jeudi, et vous voulez finalement venir travailler. Pour cela, il faut prendre la première colonne "si je veux annuler mon intention", prendre la ligne "jeudi", qui nous dit que l'on doit respecter 24h (mercredi) et donc qu'on doit mettre "le bulletin de renonciation" le mardi (avant 23h59).

 


Nous vous rappelons que vous avez la possibilité de vous déclarez gréviste sur internet, en envoyant un mail à prénomduresponsablepaie.nomduresponsablepaie@solea.info

 




L'équipe UNSA est à votre disposition pour toutes questions, via notre blog (http://unsa-solea.fr.nf/), ou via mail (unsa.solea@gmail.com).


http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 20:28

Dans tout bon film, quand on parle d'argent, on s'imagine une valise remplie de grosses liasses.

NAO - Mercredi 9 Mars 2016

A Soléa, nous sommes bien loin d'Hollywood... 

NAO - Mercredi 9 Mars 2016

Nous sommes bien plus proche d'une fiction Bollywoodienne ! D'ailleurs, après deux années consécutive, il se murmure qu'un reboot serait en préparation, on prend les mêmes, on recommence, mais avec un budget encore plus serré... 

NAO - Mercredi 9 Mars 2016

Une comédie centime mentale parait-il.


Un peu de sérieux à présent. Ce matin, la Direction nous a présenté un joli powerpoint, à la gloire de la CGT, pour expliquer, que 5 centimes, c'est énorme ! 

 

La CGT était ravie que le Directeur Financier se donne cette peine, tout en traitant les autres organisations syndicales de "malhonnêtes", un comble ! 

 

On apprend, à travers plusieurs tableaux, qu'en l'espace de 4 ans, les salariés auraient été augmentés de 300€ net par mois. Oui oui, 300€, entre janvier 2011 et décembre 2015.

 

C'est pour cette raison que la Direction propose une augmentation d'un centime d'euro pour 2016. Ce qui donnerait, pour un coefficient 204, une augmentation annuelle de :

 

0,01€ x 204 x 14 (12 mois + prime Noël + prime vacances) = 28,56€

 

Le Directeur Général précise "qu'il n'y a pas de quoi se taper le ventre", mais, qu'on devra s'en satisfaire, vu qu'on a déjà reçu 5 centimes il y a 3 mois !

 

Il propose aussi :

- une légère baisse du montant de la mutuelle

- d'utiliser le budget des NAO pour les passpartouts

- ah non c'est tout, pas d'autres propositions

 

Prochaine réunion, 31 mars 2016 à 8h30. Vos remarques et réactions sont les bienvenues, nous les adresserons à la Direction.


http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA NAO
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 13:01
Déclaration de l'intersyndicale du 3 mars 2016 CFDT, CFE-CGC, CFTC, UNSA, FAGE

Les organisations syndicales de salariés et de jeunesse CFDT, CFE-CGC, CFTC, UNSA, FAGE, se sont réunies le 3 mars 2016 pour travailler ensemble à des contrepropositions visant à la construction de droits nouveaux, à la réécriture de certains articles inacceptables en l'état, dans la continuité de la déclaration intersyndicale du 23 février 2016.


Elles avaient dénoncé un pré-projet de loi El Khomri « élaboré sans réelle concertation, qui va profondément changer la législation du travail et comporte des risques pour les salarié-e-s et les jeunes qui aspirent à accéder à un emploi ».
Pour les organisations signataires, les mutations profondes de l'économie ont des conséquences en matière de précarité et de chômage qui nécessitent de renforcer les droits des salariés, de sécuriser les parcours des travailleurs et de favoriser un accès des jeunes des emplois de qualité.


Face à l'émoi suscité par ce projet déséquilibré et en premier résultat de la mobilisation des organisations signataires, le Premier ministre a annoncé un report au 24 mars de l'examen du projet de loi en conseil des ministres et l'organisation d'une concertation dans ce laps de temps. Les organisations signataires en prennent acte et entendent peser pour que ce texte soit significativement modifié comme elles s'y sont engagées dans leur déclaration du 23 février 2016.


Pour tardif qu'il soit, ce moment de concertation ne doit pas se limiter à un exercice creux, ni à un simulacre. C'est pourquoi, au-delà de leurs analyses propres, les organisations signataires partagent les revendications suivantes qu'elles porteront de façon concordante auprès du gouvernement:


- le retrait de la barémisation des indemnités prud'homales dues en cas de licenciement abusif et des mesures qui accroissent le pouvoir unilatéral des employeurs ;


- la modification des mesures supplétives sur le temps de travail afin que le droit actuel continue à s'appliquer à défaut d'accord notamment en ce qui concerne les astreintes, le fractionnement des repos, le repos des apprentis mineurs...


- en matière de licenciement économique, le texte doit permettre aux juges d'apprécier la réalité des difficultés économiques et retirer le périmètre national ;


- pour la réaffirmation du rôle intermédiaire et incontournable de la branche ;


- le fait syndical doit être reconnu quelle que soit la taille de l'entreprise ;


- aucun forfait jour ou modulation ne peut être mis en place unilatéralement ;


- en matière de forfait jour, l'encadrement législatif proposé par ce projet de loi est trop faible et ne permet pas d'assurer la santé et la sécurité des travailleurs ;


- des droits nouveaux apparaissent comme nécessaires en matière de formation -y compris professionnelle-, d'apprentissage, de validation des acquis de l'expérience et des temps de travail, , notamment dans le cadre du CPA dans lequel nous demandons la création d'un compte temps ;


- les signataires proposent de reprendre les propositions du COCT en matière de médecine du travail.


Le gouvernement doit entendre les demandes des organisations signataires pour que les droits des salariés soient préservés et développés. Le projet de loi ne doit pas être seulement ajusté mais impérativement modifié en profondeur afin de le rééquilibrer en faveur des salariés. Les organisations signataires s'engagent à porter notamment ces propositions auprès du gouvernement pendant la concertation et tout au long du processus parlementaire.

 

[ Source ]


http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 15:37
Pré-projet de Loi El Khomri : pour qui, pour quoi et comment ?

L’UNSA a commencé à prendre connaissance du pré-projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs », dit loi El Khomri.

Pré-projet de Loi El Khomri : pour qui, pour quoi et comment ?

Elle constate l’ampleur du champ couvert par ce texte qui balaie des sujets aussi variés et complexes que la refondation du Code du Travail, l’aménagement du temps de travail et l’ensemble de ses implications (heures supplémentaires, compensations, congés, etc…), le détachement des travailleurs étrangers, la médecine du travail, le barème prud’homal de licenciement, le compte personnel d’activité, l’apprentissage, la négociation collective, le droit du licenciement économique ou encore les allocations assurance-chômage…

 

Avant de prononcer des jugements définitifs, l’UNSA se laisse le temps de l’analyse minutieuse. Elle permettra notamment de vérifier ce qui relève d’une réécriture à droit constant, ce qui semble le cas de la grande majorité des articles, et ce qui relève de vraies modifications de fond. Mais en préalable, l’UNSA tient à poser clairement les jalons de cet exercice. Elle rappelle que, sans ignorer les conditions économiques ni les réalités concrètes des entreprises, l’objectif premier du Code du Travail doit être d’assurer la protection des salariés. De même, face à la propension idéologique de certains à vouloir faire du Code du travail ce qu’il n’est pas, elle rappelle qu’en matière de création d’emplois, le carnet de commande prime sur le nombre d’articles législatifs.

 

Pour qui ce texte est-il fait ? Pour arriver à quels buts ? Comment envisage-t-on son évolution ? C’est à ces trois questions que le gouvernement va devoir impérativement répondre.

 

Dans ce cadre, l’UNSA déplore le climat de crispation induit par l’annonce gouvernementale d’un possible recours au 49-3. A sa place syndicale et au nom des salariés qu’elle défend, l’UNSA revendique de pouvoir travailler en concertation avec des parlementaires libres de l’entendre et de faire leur travail législatif.

 

Concernant l’équilibre général du pré-projet, l’UNSA peut émettre plusieurs remarques :

 

1) Elle se réjouit de la mise en forme législative du compte personnel d’activité, mesure essentielle qui va dans le sens de la revendication de sécurisation des parcours professionnels qu’elle porte depuis des années. Elle juge aussi positivement les mesures concernant un meilleur contrôle du détachement des travailleurs étrangers, tout comme les moyens supplémentaires accordés au dialogue social.

2) Elle est en désaccord avec l’introduction, au niveau de l’entreprise, d’une nouvelle règle complexifiant la validation des accords, alors que la loi du 20 août 2008 avait réussi à les clarifier tous les niveaux. Le référendum, avec le risque d’opposition à la démocratie représentative qu’il contient, n’irait ni dans le sens des intérêts des salariés, ni dans celui des entreprises.

3) La modification apportée au droit du licenciement économique consiste essentiellement en une intégration de la jurisprudence actuelle dans le corps de la loi. L’éventail de motifs utilisables par les entreprises, extrêmement larges, voire flous, est donc conforté. le projet aggrave même la situation en dédouanant les entreprises multinationales d’une partie de leurs responsabilités. Pour l’UNSA, le pré-projet de loi passe à côté de ce qui pourrait être une amélioration pour les salariés, à savoir un resserrement aux seuls motifs économiques réels.

4) L’UNSA est en opposition complète avec la barémisation des indemnités pour licenciement sans cause réelle et sérieuse imposée aux Prud’hommes. Il s’agit en premier lieu d’un contresens juridique : la réparation d’un préjudice personnel ne saurait être établie hors d’une appréciation par le tribunal au cas par cas. Mais l’UNSA constate que le pré-projet de loi El Khomri réintroduit en pire pour les salariés le barème de la loi Macron. Quand cette dernière prévoyait des minima d’indemnités et un maximum de 27 mois, il n’y aurait plus ici de minimum et le maximum serait réduit à 15 mois !

5) Sous réserve de l’analyse complète de ces dispositions très techniques, l’UNSA pointe une inversion définitive de la hiérarchie des normes en matière d’aménagement du temps de travail, avec l’abandon de ce qui restait du principe de faveur pour le niveau de la branche. Cette minimisation du rôle de la branche pose pour l’UNSA une question de principe si elle devait se généraliser. Son rôle mutualisateur et régulateur est en effet décisif pour l’emploi dans tous les secteurs où existent de petites entreprises.

 

L’UNSA observe par ailleurs que les formulations utilisées pour faciliter le recours au « forfait jour » pourraient aboutir à un désengagement inadmissible des entreprises au regard de leurs obligations de santé et de sécurité.

 

L’UNSA va continuer son travail d’analyse détaillée. En tout état de cause, il est, pour elle, impossible que ce texte reste en l’état : l’intérêt des salariés doit y retrouver une place centrale, et pas simplement les demandes du patronat. Mais pour y parvenir, encore faut-il que le gouvernement clarifie désormais ses intentions et sa méthode.

[ Source ]


http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 23:04
Le mot de l'équipe...

http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 13:01
Le mot de l'équipe

Toute l'équipe UNSA Soléa souhaite à l'ensemble de ses collègues, ses lecteurs, leurs amis, leur famille, un joyeux Noël !


http://img.over-blog-

kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 13:30
Les élus UNSA au comité d'entreprise vous informent :

http://img.over-blog-

kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA CE
commenter cet article
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 13:34

N'oubliez pas de vous inscrire sur le blog !

Inscription au Blog UNSA-SOLEA

Cela ne vous engage en rien, c'est anonyme et vous serez informés en temps réel des nouveaux articles par le biais d'un e-mail.

 

Voici la procédure à suivre :

 

ATTENTION : sur les smartphones, il faut ouvrir les paramètres de votre navigateur et cocher "Voir version ordinateur" afin de pouvoir suivre ce guide.

Inscription au Blog UNSA-SOLEA

1) Chercher l'encart correspondant à l'inscription sur la droite de la page, sous la liste des Mots-Clés, y rentrer votre adresse email, et cliquer sur "s'abonner".

 

 

Inscription au Blog UNSA-SOLEA

2) Un message vous indique que votre inscription est en cours.

Inscription au Blog UNSA-SOLEA

3) Aller sur votre boîte mail, chercher l'email d'inscription, et cliquez sur le lien de validation.

Inscription au Blog UNSA-SOLEA

4) Un message vous confirmera que votre inscription est effective, vous n'avez plus rien à faire !

Inscription au Blog UNSA-SOLEA

http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 18:37

Comme vous l'avez remarqué, les roulements distribués ne correspondent pas au projet que l'UNSA a validé en réunion condition de travail. L'équipe UNSA vous en a informé dès qu'elle a découvert les anomalies dans son tract.

Les roulements distribués...

Nous avons pu comparer les différents services proposés dans les roulements TW0x et TT01, et le projet proposé. Comme annoncé, l'équipe UNSA est allée ensuite à la recontre de la Direction, afin de soumettre son analyse, et, a fait remonter au responsable des Méthodes les irrégularités constatées.

Les roulements distribués...

L'équipe UNSA vous annonce que, de nouveaux roulements seront distribués au plus tôt dès demain, au plus tard début de semaine prochaine, et qu'ils comporteront les mêmes services que ceux proposés lors de la réunion de mi-novembre.


http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20140610/ob_11edeb_signaturemelunsa.jpg

Publié par L'équipe UNSA Soléa - dans Communiqués de l'UNSA
commenter cet article

http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/07/74/20151205/ob_79610d_11401505-784547611660765-6451789506624.jpg

http://unsa-solea.fr.nf/

unsa.solea@gmail.com

Recherche

Météo

Calendrier 2016


Réunions DP :

Jeudi 7 janvier

Jeudi 4 février

Jeudi 17 mars

Jeudi 21 avril

Jeudi 19 mai

Jeudi 16 juin

Mercredi 13 juillet

Jeudi 18 août

Jeudi 15 septembre

Jeudi 13 octobre

Jeudi 10 novembre 

Jeudi 8 décembre


Réunions CE :

Jeudi 21 janvier

Jeudi 25 février

Jeudi 24 mars

Jeudi 28 avril

Jeudi 26 mai

Jeudi 23 juin

Jeudi 28 juillet

Jeudi 25 août

Jeudi 22 septembre

Jeudi 20 octobre

Jeudi 17 novembre

Jeudi 15 décembre


Réunions CHSCT : 

Jeudi 10 mars

Jeudi 9 juin

Jeudi 8 septembre

Jeudi 1er décembre


Mots-Clés :

Nom de domaine